top of page

Les modes d'accueil (1) : Les assistants maternels

Ma pratique professionnelle m'a permis pendant 11 ans, d'accompagner différentes familles sur différents aspects de la parentalité et du développement de l'enfant. J'ai également pu informer de nombreux parents sur la recherche d'un mode d'accueil.


La reprise du travail approche pour vous (par choix ou non, cela n'est pas le débat de cet article) : il vous faut trouver un mode d'accueil pour votre merveille. Cet enfant que vous avez imaginé, porté 9 mois in-utéro puis que vous avez bercé et appris à connaitre depuis son arrivée dans votre foyer. La séparation est inévitable et vous cherchez le meilleur pour votre enfant car il va passer du temps dans ce nouvel endroit.

Je vais parler aujourd'hui des assistants maternels. Mode d'accueil numéro 1 en France et pourtant encore si peu (re)connu.


Les assistants maternels c'est quoi ?

L'assistant maternel est un professionnel de la petite enfance qui accueille des enfants mineurs, généralement âgés de moins de 6 ans. Mais son agrément peut être valable jusqu'au 18 ans de l'enfant. L'accueil se fait à son domicile ou dans une maison d'assistantes maternelles. La personne doit obligatoirement avoir été agréée par les services du département. En Ille et Vilaine, le service agrément est différencié des services de PMI. Ainsi, ce sont des évaluateurs qui passent, au minimum tous les 5 ans, vérifier que l'assistant maternel est apte à accueillir les enfants dans son logement.

Pour être assistant maternel, une personne s'adresse au service agrément et suit une formation de 120h + une formation de premiers secours pédiatriques.

En général, les assistants maternels sont agréés pour accueillir entre 1 et 4 enfants simultanément. Mais il est possible d'avoir plus d'employeurs et que les temps de travail se complètent.

C'est une profession avec une forte proportion de femmes, mais quelques hommes exercent. Chacun aura ses valeurs, sa façon de travailler, ses compétences et il sera important d'en rencontrer plusieurs pour vous faire un avis.

Les aprioris sont souvent négatifs sur cette profession méconnue, mais il existe des personnes merveilleuses qui font ce travail avec passion et transmettent énormément aux enfants qu'elles accueillent en ne comptant ni leurs heures ni leur investissement. Et malheureusement on parle moins de ces professionnels ci dans la presse.

Les assistant maternels peuvent travailler à leur domicile ou en MAM (Maison d'Assistants Maternels). Dans cette Mam, plusieurs professionnels travaillent ensemble mais vous restez l'employeur de votre salarié. Souvent, le tarif d'un assistant maternel en MAM est un peu plus cher, mais je vous invite à vous renseigner au plus proche de chez vous pour vérifier l'information.


Où trouver un assistant maternel ?

Vous pouvez consulter différents sites qui vous permettrons de trouver la perle rare : www.monenfant.fr ou www.assistantsmaternels35.fr ou encore wwww.net-particulier.fr. Vous pouvez également faire appel au RPE (Relais Petite Enfance) de votre territoire ou même a des associations d'assistants maternels dans vos communes.

Les professionnels travaillant dans les RPE peuvent vous renseigner sur les disponibilités des modes d'accueil du territoire et également puis accompagner dans l'élaboration d'un contrat de travail avec l'assistant maternel. Les RPE sont également des lieux d'animation et offrent de nombreuses propositions aux familles et professionnels (animation d'ateliers d'éveil, conférence petite enfance, information de 1er niveau sur le droit du travail, tension entre l'offre et la demande d'accueil, ...).

Certains sites permettent d'avoir de nombreuses informations sur le professionnel grâce à des fiches qu'ils ont rempli.

N'hésitez pas à lister les assistants maternels proches de chez vous et selon vos critères, pour ensuite les appeler et prendre un premier contact avec eux.


Comment ça fonctionne l'embauche d'un assistant maternel ?

Lors de vos différents contacts avec ces professionnels petite enfance, n'hésitez pas à poser des questions : combien de places disponibles, combien d'enfants accueillis, quelle organisation quotidienne, quelles activités sont réalisées, quelles sont ses valeurs, ... L'assistant maternel vous demandera aussi quel type de contrat vous souhaitez conclure (combien de semaines d'accueil par an, combien d'heures par semaine, quel âge à votre enfant, à quelle date recherchez-vous ...). Si vous vous entendez bien au téléphone et que la personne correspond à vos premiers critères, vous pourrez convenir d'un rendez-vous.

Le rendez-vous se passe à son domicile, où vous pouvez visiter toutes les pièces auxquelles aura accès votre enfant, et peut-être rencontrer ses enfants et son conjoint si votre bébé est amené à les côtoyer.

Si le lieu vous convient, si la personnalité et les valeurs mais aussi les pratiques professionnelles vous correspondent, vous pouvez vous mettre d'accord pour travailler ensemble et définir une date de début d'activité et la période d'adaptation.


La période d'adaptation ? Késako ?

Elle fait partie du contrat de travail et est considérée comme un temps d'activité, donc elle est rémunérée.

C'est la période pendant laquelle le parent et l'enfant se séparent progressivement :

- elle rassure le parent qui apprend à connaitre le professionnel et à laisser son bébé à une personne de moins en moins inconnue. La reprise du travail en sera facilitée.

- elle apaise bébé qui va découvrir de nouveaux sons, odeurs, personnes et apprivoiser un nouveau lieu. Il lui faut du temps pour cette transition.

- elle permet au professionnel de s'adapter à ce nouveau bébé qui arrive (rythme, personnalité, besoins...), et aux enfants déjà accueilli de lui faire une place à part entière.

Cette période d'adaptation peut-être plus ou moins longue selon les disponibilités et besoins de chacun, il est important de bien en parler ensemble.


Ça y est, c'est fini ?

Non, je ne vous ai bien sur pas parlé du contrat de travail que vous devez rédiger en tant qu'employeur, ni du salaire à calculer et déclarer chaque mois sur le site de pajemploi (https://www.pajemploi.urssaf.fr/pajewebinfo/cms/sites/pajewebinfo/accueil/employeur-dassistante-maternelle.html).

Je ne vous ai pas parlé non plus du coût et des aides dont vous pouvez bénéficier via le CMG (Complément libre choix de mode de garde) de la CAF.

Si cela vous questionne, je peux vous renseigner directement et surtout n'hésitez pas à contacter le RPE le plus proche de chez vous.

Je redirais également que peu importe le lieu dans lequel votre enfant est accueilli, il doit vous sentir sécurisé pour lui même s'autoriser à être bien. Si vous faite confiance à la personne qui s'occupe de lui et que vous communiquez régulièrement sur ce qui va ou non, la relation sera saine et apaisée. Votre bébé se sentira donc bien et pourra bien gérer les séparations/transitions du matin et du soir. Il est important que vous soyez sur la même longueur d'onde en terme d'éducation et valeurs. Cela permet une continuité éducative importante pour l'enfant et la construction de ses repères.

Pour information, vous pouvez stopper le contrat (CDI) de votre assistant maternel à tout moment : cela ne se passe pas bien avec votre enfant, vous déménagez, votre enfant entre à l'école, ... . Vous avez des obligations légales et des démarches à effectuer mais la procédure est assez simplifiée pour les parents/employeurs.


Quelque soit le mode d'accueil que vous souhaitez pour votre enfant, il est préférable de s'y prendre un peu à l'avance. Cela vous permet de rencontrer plus de personnes/lieux et donc d'avoir plus de choix afin de trouver ce qui vous convient le mieux à vous et votre bébé. Je finirais cet article en vous invitant à réfléchir à vos souhaits et besoins pour votre enfants, car l'assistant maternel, comme la MAM ou la crèche, peut avoir des avantages et des inconvénients. Je ne les citerai pas ici car c'est une perception personnelle et propre à chacun, mais si besoin nous pouvons en parler ensemble lors d'un rendez-vous.

bottom of page